Bientôt un nouveau médicament contre la narcolepsie

Actualités Actualités patients Actualités professionnels de santé

Rédigé par Estelle B. et publié le 29/05/2019

La narcolepsie est une maladie rare de la somnolence, contre laquelle les traitements actuels restent peu efficaces. Un nouveau médicament pourrait bientôt voir le jour, le solriamfetol.

Homme sujet à la narcolepsie sur son lieu de travail

Qu’est-ce que la narcolepsie ?

Alors qu’une proportion importante de la population adulte se plaint de ne pas assez dormir, il existe une maladie rare, caractérisée par une somnolence excessive, la narcolepsie. Cette maladie neurologique chronique, la plus sévère maladie de la somnolence chez l’homme, associe deux symptômes principaux :

  • Une somnolence excessive pendant la journée ;
  • Des difficultés à rester éveillé.

De tels symptômes ont des conséquences importantes sur la qualité de vie des patients. La narcolepsie résulte d’une atteinte des neurones synthétisant une protéine particulière, l’hypocrétine.

Actuellement, les traitements contre la narcolepsie sont rares, avec une efficacité variable selon les patients et à l’origine d’effets secondaires parfois importants. De plus, ils ne traitent pas la cause de la maladie – les scientifiques sont aujourd’hui incapables de produire une hypocrétine de synthèse – mais seulement les symptômes. Les médicaments disponibles stimulent ainsi la vigilance, en agissant sur un neurotransmetteur, la dopamine.

Un nouveau médicament testé dans des essais cliniques

Pour améliorer la prise en charge des patients atteints de narcolepsie, des chercheurs français travaillent sur une nouvelle substance, le solriamfetol, capable à la fois de :

  • Stimuler la vigilance, en inhibant les transporteurs de la dopamine ;
  • Améliorer la résistance à la somnolence, en inhibant les transporteurs de la noradrénaline, impliquée dans la régulation de l’éveil.

Récemment, la publication des résultats de l’essai clinique de phase 3 mené sur le solriamfetol a confirmé l’intérêt de cette substance. Dans cet essai clinique, 240 patients narcoleptiques ont été suivis sur une durée de 12 semaines. Les patients ont été aléatoirement répartis dans des groupes de 60 patients, traités par des doses variables de solriamfetol ou de placebo.

Les chercheurs ont observé que des doses quotidiennes de 150 ou 300 mg de solriamfetol permettaient de lutter contre la somnolence pendant environ 20 minutes, contre seulement 10 avec le placebo ou 12 à 13 avec les traitements actuels. Ces effets positifs se sont prolongés sur les 12 semaines de suivi, sans réajustement de posologie et avec peu d’effets secondaires.

D’après cet essai clinique, le solriamfetol présente une efficacité supérieure et plus durable que les traitements actuels face à la narcolepsie. Ce médicament s’avère donc très prometteur pour améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients atteints de narcolepsie. Il pourrait également avoir un intérêt dans d’autres pathologies de la somnolence, comme le syndrome d’apnée du sommeil.

Un nouvel essai clinique d’une année est actuellement en cours, pour tester l’efficacité et la tolérance du solriamfetol sur une plus longue durée. Si son intérêt se confirme, il pourrait devenir le prochain traitement de la narcolepsie.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Narcolepsie : un nouveau médicament pour lutter contre la somnolence. Communiqué de presse. INSERM. 2 avril 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.